Nettoyer les oreilles de son chien : nos conseils vétérinaires

Par Dr Célia Fréré, Vétérinaire
CéliaDiplômée de l'école vétérinaire de Lyon en 2014, le Dr Célia Fréré exerce aujourd'hui dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle s'intéresse particulièrement au bien-être, au comportement et à l'éducation de nos fidèles compagnons.

Vous venez d’adopter un chien, et vous vous demandez sans doute comment entretenir ses oreilles au mieux. C’est un sujet qui revient fréquemment lors des premières visites chez le vétérinaire, et à juste titre : les oreilles sont des organes sensibles, qui peuvent être le lieu d’inflammation et d’infections récurrentes que l’on appelle otites. Le nettoyage d’oreille, lorsqu’il est correctement réalisé, est un bon moyen pour éviter ces problèmes. Voici nos conseils pour réaliser la manipulation sans risquer de faire mal à votre chien, tout en prenant soin de respecter la flore protectrice naturellement présente à la surface du conduit auditif.

Si elles ne sont pas nettoyées régulièrement, les oreilles des chiens peuvent rapidement devenir un milieu propice à la multiplication des bactéries, levures ou champignons pouvant entraîner des affections plus ou moins sérieuses. Les otites notamment, sont assez fréquentes chez nos compagnons canins puisqu’elle représentent environ 10% des consultations chez le vétérinaire. Le nettoyage des oreilles est donc une mesure d’hygiène à ne pas négliger à titre préventif, d’autant que la procédure est simple et rapide. Nous aborderons dans cet article toutes les subtilités d’un bon nettoyage d’oreilles chez le chien, en passant en revue les techniques envisageables, les produits recommandés, et la fréquence souhaitée.

Comment nettoyer les oreilles d’un chien ?

Dans la majorité des cas, un simple nettoyage des pavillons auriculaires externes (ce qui correspond à la partie visible des oreilles) avec un chiffon humide ou des lingettes adaptées est suffisant pour enlever les impuretés ou l’excès de cérumen (cire d’oreille).

Pour nettoyer les replis accessibles, s’ils sont encrassés, vous pouvez également utiliser un coton doux imbibé de solution nettoyante (voir ci-après pour les références), ou un petit coton-tige, à condition de l’utiliser précautionneusement pour sortir le cérumen. Attention à bien limiter l’usage des coton-tiges au pavillon de l’oreille, et pas dans le conduit. Autrement, vous risquez de pousser le cérumen au fond de l’oreille et créer un bouchon, qui pourrait alors favoriser les otites.

Nettoyer oreille chien

Il vaut mieux, lors de ces nettoyages de routine, ne rien instiller de liquide dans le conduit s’il est propre. Pour vous en assurer, il vous suffit de tirer doucement sur le pavillon auriculaire de votre chien : cela ouvre le conduit et vous permet de voir s’il est propre.

L’oreille du chien, un organe propice aux otites
L’oreille d’un chien est un conduit sinueux, qui forme plusieurs replis et un coude à 90 degrés avant de terminer en cul-de-sac sur la membrane du tympan. Sachant cela, il n’est pas difficile d’imaginer que la circulation de l’air dans celui-ci n’est pas des plus aisées. De fait, l’humidité y est plus présente qu’ailleurs, et la muqueuse ne s’assainit pas aussi facilement qu’une autre muqueuse située à la surface du corps : elle devient un milieu propice à la multiplication des bactéries. Le risque est d’ailleurs accru pour un chien qui se baigne et met régulièrement la tête dans l’eau. Une humidité excessive résiduelle peut en effet persister et dans certains cas dériver en inflammation ou infection de l’oreille.
Par ailleurs, une oreille de chien produit plus ou moins de cérumen. Celui-ci, quand il s’accumule, peut héberger des bactéries non désirées et favoriser leur implantation. Nettoyer ce cérumen de manière appropriée permet ainsi de limiter la survenue des otites.

Dans la majorité des cas, il n’y a pas besoin de nettoyer le conduit auditif. En évitant d’introduire des produits inutiles dans l’oreille de votre chien, vous l’aidez à conserver une flore protectrice contre les otites. En effet, un pool de bonnes bactéries est naturellement présent sur la surface de l’oreille : c’est ce qu’on appelle la flore commensale. Aussi précieuse que celle tapissant nos intestins ou la surface de la peau, cette flore empêche, par sa présence, la colonisation par les pathogènes que l’on a cités ci-dessus.

Si de l’eau est entrée dans le conduit, ou si celui-ci est sale, vous pouvez cependant rétablir un milieu propre et sain avec un produit de nettoyage adapté : le fluide, un peu gras, chassera l’eau, et contribuera à rétablir de bonnes conditions dans le conduit. Vous pouvez par exemple utiliser le Douxo Care, l’Otolane ou l’Epi-otic, qui sont tous trois de bons nettoyants d’oreilles, neutres et doux.

Pour nettoyer l’intérieur du conduit auditif en cas de bouchon de cérumen, vous pouvez aussi utiliser un produit spécialement formulé pour le dissoudre, tel que le Cerulytic.

Enfin, si votre chien a tendance à faire des otites à répétition, un nettoyage régulier pourra être salvateur pour limiter les rechutes. Certains produits spécifiques peuvent aider à garder de bonnes conditions dans les oreilles. C’est le cas par exemple du Pyoclean Oto. Ce produit, essentiellement formulé à partir de produits naturels (extraits végétaux, propolis) aide à limiter les proliférations bactériennes et diminue les irritations. On peut également citer le Peptivet : commercialisé sous forme de gel, il embarque à la fois des produits désinfectants comme la chlorexidine, des agents anti-inflammatoires (sel de lysine) et du zinc pour la régulation des sécrétions. 

A quelle fréquence faut-il nettoyer les oreilles de votre chien ?

C’est une question importante, qui ne supporte pas qu’une seule réponse. En effet, le rythme de nettoyage des oreilles dépendra essentiellement de votre chien !

Globalement, pour un nettoyage simple des plis et du conduit auriculaire externe, sans instillation de produit nettoyant dans les oreilles, vous pouvez le réaliser dès que vous constatez une accumulation de cérumen. La production de cette sécrétion étant différente selon les individus, pour certains chiens, il sera nécessaire de nettoyer une à deux fois par an seulement… alors que pour d’autres, un entretien régulier s’imposera !

Pour éviter les problèmes d’humidité excessive liés au bain, il est également conseillé de réaliser un nettoyage des oreilles chaque fois que l’on a fini de laver son chien

Enfin, dans le cas d’otites récidivantes ou d’une sensibilité des oreilles, il est en général préconisé de réaliser un nettoyage tous les 8 à 15 jours en moyenne. Cependant, cette fréquence est déterminée par votre vétérinaire : n’hésitez pas à lui poser la question, il pourra vous donner des éléments de réponse adaptés en fonction de votre chien.

Parfois, le nettoyage de l’oreille ne suffit pas : il faut aussi une épilation

Certains chiens présentent beaucoup de poils dans le conduit auditif. Loin de le protéger, ces poils, lorsqu’ils sont trop nombreux, contribuent à maintenir une humidité excessive, propice au développement une otite. Il est alors nécessaire d’enlever ces poils par épilation.

Avant d’épiler les oreilles de votre chien, plusieurs conseils :

  • posez tout d’abord la question à votre vétérinaire pour être sûr qu’il est nécessaire d’enlever les poils d’oreille de votre chien, ce n’est pas toujours le cas ;
  • vous pouvez demander à ce qu’il vous montre comment réaliser cet acte pour être le plus efficace possible, et gêner le moins possible votre chien (un toiletteur peut aussi le réaliser ou vous montrer comment faire) ;
  • utilisez du matériel adapté, que votre vétérinaire vous aura conseillé (la pince à épiler peut certes être utilisée, mais dans certains cas il faut parfois des outils plus efficaces) ;
  • n’hésitez pas à récompenser votre chien après cette opération : cela l’aidera à rester coopératif la prochaine fois !