Laver son chien : nos conseils vétérinaires

Par Dr Célia Fréré, Vétérinaire
CéliaDiplômée de l'école vétérinaire de Lyon en 2014, le Dr Célia Fréré exerce aujourd'hui dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle s'intéresse particulièrement au bien-être, au comportement et à l'éducation de nos fidèles compagnons.

Contrairement au chat, qui a la réputation d’être d’un animal très propre, un chien a besoin qu’on le lave régulièrement. C’est d’autant plus vrai s’il aime se rouler par terre à la moindre occasion. Mais à quelle fréquence et de quelle manière faut-il laver son chien ?

Quand je reçois des chiots pour une première consultation, les questions qui reviennent le plus souvent concernent le toilettage. Dites, docteur, à partir de quand je peux laver mon chiot ? Est-ce qu’il y a une fréquence à ne pas dépasser ? Avez-vous des conseils pour choisir un shampoing adapté ? Loin des qu’en dira-t-on et des approximations, nous vous proposons de faire le point sur ce sujet important.

Quand doit-on laver un chien ?

Contrairement aux idées reçues, la fréquence du lavage ne dépend pas que de l’âge de votre chien ou de la qualité de son poil. Elle doit aussi s’adapter en fonction de ses habitudes de vie.

Laver un chien

Il est facilement compréhensible qu’un chien qui vit de manière rapprochée avec ses propriétaires aura tendance à être lavé plus régulièrement qu’un chien n’ayant pas d’accès à l’intérieur de la maison, et qui a de fait moins de chance de vous incommoder par son odeur. A fortiori, un chien ayant accès aux chambres voire au lit connaîtra sans doute par cœur le chemin jusqu’à la salle de bain !

Aux « Quand puis-je laver mon chien ? » et « à quelle fréquence laver mon chien ? », nous répondrons donc de manière non ambiguë : dès qu’il est sale ou que vous en ressentez le besoin. Il est ainsi tout à fait possible de laver son chien 1 à 2 fois par semaine ! C’est d’ailleurs quelquefois recommandé par le vétérinaire, dans le cadre de certaines maladies de peau

Laver un chiot : quand réaliser le premier bain ?

Dans la mesure du possible, il est déconseillé de laver un chiot qui n’a pas atteint les 8 semaines d’âge. Il est jusqu’alors en train d’acquérir auprès de sa mère et de son environnement de vie l’ensemble des bactéries et levures qui constitueront ses flores commensales (dans les intestins, sur la peau, dans les oreilles). Le laver trop fréquemment à cette période-là peut déséquilibrer de manière durable ces flores et engendrer par la suite des problèmes de santé.
En général, les chiots adoptés sont plus âgés, ils peuvent alors être lavés dès l’acquisition. Il faut cependant éviter de dépasser un bain tous les 15 jours jusqu’à leurs 6 mois, et choisir très soigneusement le shampoing que vous utiliserez. Souvent, pensant bien faire, vous êtes tentés de traiter votre chiot nouvellement arrivé avec un shampoing anti-puce. En plus d’avoir une efficacité contestable, ce type de shampoing est en règle générale asséchant, voire irritant pour la barrière cutanée : il n’est donc pas adapté aux plus jeunes. Nous vous conseillons de traiter les puces par d’autres modalités.

Néanmoins, plus les lavages seront réguliers, plus il sera important d’utiliser un produit adapté à la peau de votre chien. Nous privilégierons les shampoings doux, qui respectent la flore présente à la surface de la peau, voire qui proposent des composés actifs entretenant la bonne structuration de la barrière cutanée.

Comment laver son chien ?

Il faut en priorité vous installer dans un endroit pratique : plus l’opération se fait dans une atmosphère détendue, moins votre chien redoutera ce moment ! Traditionnellement et pour des questions pratiques, les chiens étaient lavés dehors, à l’aide d’un jet d’eau ou d’une grande bassine d’eau. Sachez toutefois que les principes actifs du shampoing agissent mieux et plus rapidement lorsqu’ils sont mis en contact avec de l’eau tiède. En outre, le lavage à l’eau tiède est somme toute plus agréable pour votre chien qu’avec de l’eau froide ! Il est donc préférable de laver votre chien dans la salle de bain. Seul bémol : vous devrez alors sécher votre chien, pour éviter de tremper la maison.

Comment laver son chien

Aujourd’hui, beaucoup de foyers sont équipés de douches à l’italienne : ces dernières sont d’un accès facile pour nos compagnons (que l’on n’a plus besoin de porter !) et rapidement nettoyées. Il peut être intéressant de les utiliser pour nos lavages… En plus, vous choisissez la température de l’eau souhaitée, vous pouvez avoir tout votre matériel sous la main… c’est sans doute l’idéal ! Autrement, pour des chiens de petite taille, le lavage en lavabo ou dans l’évier peut être envisagé : votre ami est à portée de main, sans que vous ayez besoin de vous baisser !

Avant de procéder au lavage, vous pouvez commencer par effectuer un bon brossage pour enlever tous les poils morts et les nœuds. Ensuite, vous pouvez passer à la douche ou au bain, en respectant plusieurs étapes.

  1. Commencez par mouiller abondamment le poil à l’eau tiède. Pour cette étape, n’hésitez pas à masser doucement le pelage : cela facilitera son humidification. Prenez également garde à ne pas mouiller l’intérieur des oreilles, ce qui pourrait favoriser l’apparition d’une otite. Contrairement à ce qu’on peut lire parfois, ne mettez pas de coton dans les oreilles de votre chien pour les protéger de l’humidité. Il risquerait d’être mouillé et cela ne ferait qu’empirer les choses.
  2. Versez du shampoing pour chien sur la fourrure, puis appliquez-le sur tout le corps par massage. Pour les chiens à poils longs, massez dans le sens du poil pour éviter les nœuds. N’oubliez pas de respecter un temps de pause, pour laisser agir les principes actifs.
  3. Rincez à l’eau tiède, jusqu’à ce que l’eau qui s’écoule de la fourrure soit bien claire. Il est très important d’enlever tout le shampoing pour éviter toute agression de la peau.
  4. Séchez votre chien. Commencer par presser doucement les poils de votre chien pour les essorer. Cette action peut se faire à la main, sur l’ensemble du corps, avant de passer une serviette éponge pour enlever un maximum d’humidité résiduelle. Ceci-fait, certains utilisent un sèche-cheveux pour parfaire le séchage : c’est possible mais non obligatoire. Prenez toutefois garde de ne pas brûler votre chien avec une chaleur excessive ! Une familiarisation préalable avec le sèche-cheveux est recommandée.
  5. Pour éviter les problèmes d’humidité excessive liés au bain, il est également conseillé de réaliser un nettoyage des oreilles après chaque bain. Pour plus d’information, vous pouvez consulter notre article consacré à ce sujet : “Nettoyer les oreilles de son chien”.

Et voilà, votre animal de compagnie est tout propre ! N’oubliez pas de féliciter votre chien, et éventuellement lui donner une friandise pour qu’il associe le lavage à une expérience positive.

Quels sont les shampoings recommandés par les vétérinaires ?

Pour laver son chien, il est important d’utiliser un shampoing doux spécifique, spécialement conçu pour cela. En effet, la peau de nos compagnons canins a un pH qui diffère du nôtre, et nos shampoings peuvent altérer ce pH et ainsi favoriser le développement de bactéries et autres parasites.

Pour les chiots, nous vous conseillons les shampoings pour chiot Hery ou Beaphar. Leur formulation est encore plus douce et hypoallergénique pour ne pas agresser la flore de l’épiderme qui est encore en construction.

Pour les chiens adultes, vous pouvez utiliser le shampoing à l’huile de Macadamia de Beaphar, qui a l’avantage de rendre le pelage doux et soyeux. Si votre animal a des poils longs, alors un shampooing démêlant sera plus adapté.

Comme pour les humains, certains shampoings ont été formulés pour répondre à une multitude d’attentes, toutes plus spécifiques les unes que les autres. Si certaines sont purement motivées par le marketing, d’autres peuvent répondre à des besoins bien réels.

C’est le cas par exemple de certains shampoings anti-odeurs. Nous vous conseillons de regarder la composition de votre shampoing, et de fuir ceux se basant sur un parfum au profit des shampoings ayant une réelle activité sur la barrière cutanée. Vous pouvez par exemple faire confiance à ceux régulant le pH, comme le shampoing anti odeur H by Héry.

La mauvaise odeur peut aussi être liée à un excès de production de sébum, ou à une mauvaise qualité de celui-ci. Cet excès de sécrétions séborrhéiques s’accompagne souvent d’un pelage terne, gras, et d’une peau sèche, qui occasionne des démangeaisons. Vous pouvez traiter cette cause à l’aide de shampoings adaptés comme le Seboderm de Virbac ou le Douxo S3 Seb.

Enfin, si votre chien se gratte beaucoup, le Douxo S3 Calm pourra vous aider. Ce shampoing spécial peau sensible agit en profondeur et restaure la barrière cutanée. Vous pouvez aussi vous tourner vers l’Allermyl de chez Virbac, qui lui agit davantage sur l’inflammation avec ses agents immunomodulateurs.