Meilleure croquette chien

Les meilleures croquettes pour chien : notre avis vétérinaire

Par 
Dr Alexandre Ho-Pun-Cheung, Ph.D.
Dr Alexandre Ho-Pun-Cheung
AlexDocteur (Ph.D.) en biologie-santé, Alexandre Ho-Pun-Cheung a travaillé pendant 17 ans dans le monde de la recherche médicale. Il est maintenant le responsable éditorial de canipedia.fr.
et 
Dr Célia Emin, vétérinaire
Dr Célia Emin
CéliaDiplômée de l'école vétérinaire de Lyon en 2014, le Dr Célia Emin exerce aujourd'hui dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle s'intéresse particulièrement au bien-être, au comportement et à l'éducation de nos fidèles compagnons.

Avec plus de 2500 références de croquettes disponibles, le marché de l’alimentation canine regorge de choix – où le meilleur côtoie malheureusement le pire ! Pour vous aider à dénicher la perle rare, nous avons conçu un comparateur interactif des meilleures croquettes pour chien, qui s’appuie sur les recommandations vétérinaires en vigueur. Cet outil innovant prend en compte les caractéristiques uniques de VOTRE animal pour lui proposer un aliment parfaitement adapté à ses besoins. Et comme il est important que vous puissiez faire un choix éclairé, nous verrons également comment évaluer la qualité d’une croquette. Rassurez-vous, c’est relativement simple quand on connaît les bons indicateurs.

Navigation rapide
Sommaire

Les meilleures croquettes pour chien : notre comparateur interactif

Trouvez les croquettes qui respectent au mieux les recommandations vétérinaires établies pour le profil de votre chien ! Entrez simplement ses caractéristiques dans notre comparateur interactif, et laissez-vous guider…

Indiquez la race de votre chien :
Quel est son poids ?
kg
Votre animal est :
un chiot
un adulte
Recommandations spécifiques à ce profil
  • Rapport protido-calorique (RPC) : ≥ 70 g/Mcal
  • Ratio protéines/phosphore : ≥ 30
  • Densité énergétique : ~ 3800 – 4100 kcal/kg
Sur la base de ces recommandations, nous vous conseillons ces croquettes adaptées au profil de votre chiot :

Note : lorsque vous changez de croquettes, vous devez effectuer une transition alimentaire pendant quelques jours, en mélangeant les anciennes croquettes et les nouvelles dans la gamelle de votre chien. Cela permet de faciliter l’adaptation de sa flore intestinale à sa nouvelle nutrition, et ainsi éviter les intolérances et les diarrhées.

L’importance du RPC pour éviter les carences nutritionnelles

Avant toute chose, lorsqu’on veut nourrir son chien avec des croquettes, il est important de choisir un aliment « complet », et non « complémentaire ». Cette précision est normalement marquée sur le sac, il s’agit d’une obligation légale. En tant qu’aliment complet, une croquette pour chien contient des protéines, des matières grasses, des glucides, ainsi que des vitamines et minéraux. Les proportions de ces nutriments peuvent varier en fonction des recettes, et être plus ou moins bien adaptées aux besoins de votre animal.

Les croquettes que l’on donne à un animal doivent avoir un rapport protido-calorique adapté à sa physiologie.

Il est souvent recommandé d’avoir un taux de protéines élevé, supérieur à 30%. Mais un taux de protéines élevé ne protège pas automatiquement contre les carences : il faut aussi prendre en compte la digestibilité de ces protéines (nous reviendrons plus en détail sur ce point un peu après), ainsi que les besoins de l’animal. En effet, un petit chien qui a un faible besoin énergétique mangera une faible quantité de nourriture. Par conséquent, l’apport en protéines risque d’être trop faible pour combler ses besoins, si on raisonne uniquement en pourcentage. C’est pourquoi le calcul du rapport protido-calorique (RPC) est plus pertinent, car il compare le taux de protéines à l’énergie contenue dans l’aliment.

Concrètement, le RPC représente la quantité de protéines contenues dans 1000 kcal de nourriture. Cela permet de déterminer, en fonction du besoin énergétique d’un animal, si la quantité de protéines apportée par sa ration est suffisante pour éviter les carences. Les études menées par les vétérinaires nutritionnistes ont permis d’établir pour chaque profil de chien une valeur minimale de RPC (en g/Mcal) à respecter :

ChiotChien entier et actifChien stérilisé ou sédentaireChien stérilisé et sédentaire
Poids < 10 kg 70 55 69 86
Poids entre 10 et 25 kg 75 60 75 94
Poids > 25 kg 80 65 81 102

Attention, ces recommandations sont revues à la hausse pour certaines races ayant un métabolisme spécifique, comme le labrador, le golden retriever, le samoyède, le laïka, l’akita, le berger finnois, ou encore le buhund norvégien.

Pour éviter les carences en protéines, les croquettes de votre chien doivent avoir un RPC ≥ à la valeur recommandée pour son profil. Pour s’en assurer, il faut calculer le rapport entre le taux de protéines de l’aliment et sa teneur en énergie.

Besoins spécifiques RPC

RPC = Protéinesgrammes/Energiekcal

Par exemple, pour un aliment avec 30% de protéines et une énergie métabolisable de 3650 kcal/kg, vous avez 300 grammes de protéines pour 1000 grammes (1 kg) de croquettes qui apportent 3650 kcal. On a donc un RPC = 300/3650 x 1000 = 82,2. Cela signifie que cet aliment apporte 82,2 grammes de protéines pour 1000 kcal (1 Mcal).

Tous ces calculs vous paraissent trop compliqués ? Pas de panique : notre comparateur interactif est là pour vous aider à choisir parmi les meilleures croquettes pour chien, en tenant compte des recommandations liées au profil de votre animal.

Viande mise en avant sur le paquet de croquettes : ne vous laissez pas duper !

La qualité d’un aliment va essentiellement dépendre de l’origine des protéines utilisées dans la recette. Comme le chien est carnivore, les protéines d’origine animale sont plus facilement assimilables par le système digestif canin que les protéines issues de légumineuses, pommes de terre ou céréales. Elles ont aussi l’avantage de contenir tous les acides aminés essentiels nécessaires pour entretenir la masse musculaire (ce qui n’est pas le cas pour les protéines végétales).

Protéines animales dans une croquette chien

Cependant, toutes les sources de protéines animales ne se valent pas ! La viande est notamment de bien meilleure qualité nutritionnelle que les os ou les cartilages. On pourrait donc s’attendre à ce qu’une bonne croquette pour chien contienne uniquement de la viande comme source de protéines animales.

En réalité, cela serait une aberration, aussi bien d’un point de vue économique qu’écologique. Donc les petfooders utilisent majoritairement des sous-produits non destinés à la consommation humaine – et ceux qui prétendent le contraire vous mentent ou ne connaissent pas la réglementation ! Il peut s’agir de pièces de viande utilisables en alimentation humaine mais non conformes par l’aspect, ou d’autres déchets d’abattoirs comme des abats, tendons, ligaments, os, ou des raclures de carcasses.

Pour faire bonne figure, certains fabricants vont éviter d’indiquer sur l’étiquette qu’ils utilisent des sous-produits animaux

Si l’appellation correcte pour ce type d’ingrédient est légalement « viandes et sous-produits animaux », ce n’est pas toujours le terme employé sur l’étiquette ! Souvent, les fabricants de croquettes n’hésitent pas à jouer sur les mots et qualifier de viande les bouts de chair récupérées de façon mécanique sur les carcasses (ce qui est très différent de la viande telle qu’elle est perçue par les consommateurs). Ou alors ils se contentent d’écrire le nom de l’animal (poulet, canard, agneau…) sans préciser le type de morceau. Dans ces conditions, il est difficile de juger de la qualité des produits carnés utilisés.

Les choses se compliquent encore lorsque l’utilisation de produits frais est mise en avant pour rassurer le consommateur et valoriser l’image du produit. Utiliser de la viande fraîche permet de mieux préserver ses qualités nutritives, ce qui est un avantage. Mais il faut savoir qu’elle sera forcément déshydratée lors du processus de préparation des croquettes, et pèsera beaucoup moins lourd au final. Ce qui fait qu’un produit frais est présent en proportions beaucoup plus faibles qu’indiqué sur le paquet. C’est particulièrement vrai pour les viandes, qui contiennent en moyenne 66 à 80% d’eau, et qui une fois déshydratées, pèseront 4 à 5 fois moins lourd. On peut donc se retrouver dans le cas de figure où l’on a un peu de viande fraîche mise en avant sur l’étiquette, alors qu’en réalité il y a une majorité de sous-produits déshydratés riches en carcasse.

Ratio protéines/phosphore : le meilleur indicateur qualité des croquettes

Avec tous les artifices marketing qui rendent difficile le décryptage de la liste des ingrédients… comment savoir si des croquettes sont de bonne qualité ? Un premier indice est donné avec le taux de cendres brutes, qui correspond à tous les résidus obtenus après combustion des croquettes, c’est-à-dire les minéraux comme le calcium, le phosphore ou la silice. Un taux de cendres brutes trop élevé (> 9%) traduit l’utilisation de sous-produits animaux de mauvaise qualité.

Les croquettes contenant des protéines animales de bonne qualité ont un ratio protéines/phosphore ≥ 30

Le taux de phosphore est un autre indicateur de la qualité des croquettes. Particulièrement élevé dans les croquettes utilisant des sources animales riches en carcasses, il est responsable d’une usure prématurée des reins s’il est consommé en trop grande quantité. Le taux de phosphore doit idéalement être ≤ 1.2%, et il est généralement ≤ 1.0% pour les meilleures croquettes chien. Si ce taux n’est pas indiqué sur le paquet, passez votre chemin : il est certainement trop élevé. Mais le plus pertinent est de calculer le ratio protéines/phosphore d’après les valeurs relevées dans la composition analytique. Il s’agit en effet d’un bon indicateur de la qualité et de l’origine des protéines animales. Un faible ratio (< 25) suggère que la majorité des protéines animales sont de qualité nutritionnelle médiocre – on aura typiquement beaucoup de collagène, une protéine abondante dans les cartilages, les os ou les tendons. A l'inverse, lorsque le ratio est ≥ 30, cela confirme l’utilisation d’ingrédients carnés de bonne qualité dans la recette : majoritairement de la viande et des abats nobles.

Les croquettes chien sans céréales sont-elles meilleures ? Mon avis vétérinaire

Avis vétérinaire Célia Emin
Dr Célia Emin
Depuis quelques années, il y a un véritable engouement pour les croquettes pour chien sans céréales. Pourtant, chez Canipédia, nous ne recommandons pas forcément ce type d’aliment.
Tout d’abord, que reproche-t-on aux céréales ? Le principal argument, c’est que dans la nature, on a jamais vu un chien – qui rappelons-le, est carnivore – manger des céréales. Ceci dit, on n’en a jamais vu non plus manger des légumineuses ! Or, les croquettes ont besoin d’amidon pour être formulées. Si vous supprimez les céréales – une source d’amidon – dans votre recette, il y aura à la place des pommes de terre ou des pois pour fournir de l’amidon nécessaire. Et ce n’est pas forcément mieux pour la digestibilité des croquettes. Comme souvent, cela dépend du dosage. Mieux vaut des croquettes avec un peu de céréales et beaucoup de viande, que des croquettes sans céréales avec trop de légumineuses.

Plutôt que de regarder la présence ou l’absence de céréales, il vaut mieux s’intéresser au ratio protéines/phosphore, qui renseigne sur la proportion en produits carnés de qualité. C’est le moyen le plus fiable pour identifier les meilleures croquettes chien du marché.

Croquettes chien stérilisé : attention aux calories

Suite à la stérilisation, l’arrêt de la production des hormones sexuelles entraîne une baisse du métabolisme basal, c’est-à-dire l’énergie nécessaire pour faire fonctionner l’organisme au repos. En outre, les chiens stérilisés sont généralement moins actifs que les animaux entiers. Ainsi, la stérilisation augmente les risques de surpoids et d’obésité.

Pour éviter la prise de poids post-stérilisation, il est donc recommandé de passer à des croquettes de densité énergétique inférieure : moins de 3600 kcal/kg au lieu des 3900 kcal/kg habituellement conseillés pour un chien entier. Lorsqu’il y a des facteurs de risques supplémentaires (comme la sédentarité), il faut même plutôt viser en dessous de 3400 kcal/kg.

Les croquettes pour chien stérilisé doivent être moins caloriques pour éviter de réduire les portions et mieux rassasier l’animal, mais cette recommandation n’est pas toujours respectée.

Ainsi, les croquettes pour chien stérilisé doivent être moins denses en énergie. Cela permet de continuer à donner à l’animal la même quantité de nourriture, tout en apportant moins de calories, ce qui est préférable pour contrôler la sensation de faim et ainsi éviter les comportements gloutons. Le problème, c’est que les allégations de type « pour chien stérilisé », « allégé » ou encore « light » n’ont aucune base légale. En clair, une marque peut proposer une gamme de croquettes chien stérilisé sans respecter les recommandations établies par les vétérinaires nutritionnistes. D’ailleurs, en analysant les produits disponibles sur le marché, on se rend compte que de nombreuses références proposées pour les animaux stérilisés ont une densité énergétique trop élevée.

Lorsqu’on choisit des croquettes pour un chien stérilisé, il faut donc être vigilant et vérifier que la densité énergétique soit bien adaptée au statut physiologique de l’animal – ce qui est le cas pour les références que nous conseillons.

La santé de votre chien n'a pas de prix, mais elle peut vous coûter cher

Vaccination, bilan annuel, maladie ou accident... les motifs de visite chez le vétérinaire sont nombreux, et les français dépensent en moyenne 211 €/an en frais médicaux pour leur chien. Mais la note peut rapidement grimper en cas de problème sérieux : il faut souvent compter plus de 1000 € pour une opération par exemple. Heureusement, il existe des assurances qui peuvent prendre en charge ces dépenses de santé.

mutuelle
Jusqu'à 100% de vos frais vétérinaires remboursés
Comparez les offres des meilleures mutuelles pour chien :
Faire une simulation pour voir les tarifsgo
Canipédia ©2020-2024 – Tous droits réservés.