Chien trouvé que faire

Que faire quand on trouve un chien errant ?

Par Alexandre Ho-Pun-Cheung
AlexDocteur (Ph.D.) en biologie-santé, Alexandre Ho-Pun-Cheung a travaillé pendant 17 ans dans le monde de la recherche médicale. Il est maintenant le responsable éditorial de canipedia.fr.

Si vous voyez un chien errer seul dans la rue ou en pleine nature, il est probable que, quelque part, quelqu’un soit à sa recherche et attende désespérément de ses nouvelles. Dès lors, il est normal de vouloir intervenir pour aider l’animal à retrouver son foyer. Mais peut-on l’approcher sans danger, qui faut-il contacter, et que faire s’il est blessé ?

Selon l’article L211- 23 du Code rural et de la pêche maritime, tout chien en liberté et hors de la surveillance de son maître est considéré comme en état de divagation. Et en France, il est formellement interdit de laisser divaguer son chien (article L211-19-1) car cela peut poser de multiples problèmes, aussi bien en termes de protection animale (il peut se retrouver en danger, mais aussi s’en prendre à des troupeaux ou du gibier) que de sécurité publique (il peut provoquer un accident de la circulation ou mordre une personne).

Pourtant, il n’est pas rare de croiser un chien errant. Au-delà des causes imputables à la négligence ou la maltraitance (en cas d’abandon), il est aussi fréquent que nos chers compagnons à quatre pattes fuguent ou se perdent. Dans tous les cas, il est important de venir en aide à l’animal ainsi livré à lui-même. Mais avant de songer à intervenir en personne, il faut d’abord se demander s’il est bien prudent de s’approcher d’un chien que l’on ne connaît pas.

La sécurité avant tout

Un chien craintif – et potentiellement blessé – peut se comporter de manière imprévisible. Un geste brusque peut l’effrayer et l’amener à vous attaquer, ou bien à s’enfuir et dans ce cas-là il risque de courir devant une voiture et provoquer un accident. Si l’animal ne se laisse pas approcher, ou s’il semble agir de manière menaçante, ne prenez pas le moindre risque ! Restez à bonne distance, et contactez les services compétents.

Qui appeler quand on trouve un chien errant ?

Si vous trouvez un chien errant, appelez la mairie de la commune où il se trouve pour le signaler. En dehors des horaires d’ouvertures, vous pouvez aussi contacter la brigade de gendarmerie ou le commissariat de police en charge du territoire de la commune.

Les animaux en état de divagation relèvent de la responsabilité du maire de la commune sur laquelle ils se trouvent, et à ce titre, chaque commune est tenue de prévoir un service de fourrière capable de les récupérer. Le chien errant sera ainsi pris en charge et s’il est blessé, il sera soigné. C’est également la fourrière qui se chargera de rechercher et contacter son propriétaire, qui a 8 jours pour venir le récupérer. Passé ce délai, l’animal trouvé sera considéré comme abandonné et il entrera dans un parcours d’adoption. En attendant de trouver un nouveau foyer, il sera confié à une association de protection des animaux, ou bien à une famille d’accueil.

Même lorsqu’un chien paraît sociable, il y a des règles à respecter pour s’en approcher : avancer calmement, en arrivant par le côté, sans le fixer dans les yeux

Si l’animal paraît sociable, et que pour une raison ou une autre, vous êtes amené à intervenir par vous-même, il y a tout de même des règles à respecter pour éviter tout danger.

Pour vous rapprocher, procédez lentement, de façon fluide. N’avancez pas face au chien, mais suivez plutôt une courbe pour arriver par le côté. Ne cherchez pas à coincer l’animal, mais laissez-lui au contraire la possibilité de s’éloigner. Une fois que vous vous êtes un peu rapproché, incitez le chien à venir vers vous, sans chercher à l’attraper de force. Surtout, restez calme, et évitez les gestes brusques. Accroupissez-vous pour paraître moins intimidant, et tendez votre main, paume vers le ciel.

Chien abandonné que faire

Laissez le chien venir la sentir et s’il est en confiance, vous devriez pouvoir le toucher (mais jamais sous le cou, ni sur la tête), essayer de l’identifier, et éventuellement l’emmener avec vous pour partir à la recherche de son propriétaire.

J’ai récupéré un chien errant, comment retrouver son propriétaire ?

La première chose à faire est de vérifier si l’animal porte un collier. Souvent, celui-ci comporte l’adresse ou le numéro de téléphone de son propriétaire, ce qui vous facilitera considérablement la tâche. Il est également possible que le collier soit équipé d’un GPS pour chien comme le Weenect dogs 2. Dans ce cas-là, il y a généralement un numéro d’identification inscrit au dos du traceur, ce qui peut vous permettre – avec l’aide du fabricant – de remonter à son détenteur.

Si l’animal égaré ne porte pas de collier, il faut alors espérer qu’il soit identifié par tatouage ou puce électronique (ce qui est normalement obligatoire pour tous les chiens âgés de plus de 4 mois). Dans un premier temps, recherchez la présence d’un numéro tatoué à l’intérieur d’une oreille ou d’une cuisse. Avec ce numéro d’identification, vous pouvez effectuer un signalement auprès de l’I-CAD, l’organisme qui gère le fichier national d’identification des carnivores domestiques. C’est l’I-CAD qui se chargera de contacter le propriétaire du chien perdu.

Si aucun tatouage n’est visible, il vous faut emmener l’animal chez un vétérinaire pour qu’il vérifie la présence d’une puce électronique à l’aide d’un lecteur adapté. L’identification par le vétérinaire est gratuite, mais vous pouvez tout aussi bien vous tourner vers la fourrière, la police municipale ou encore les refuges pour animaux : eux aussi sont généralement équipés d’un lecteur de puce. Le numéro d’identification donné par l’appareil vous permettra, comme avec le tatouage, d’effectuer une démarche en ligne auprès de l’I-CAD pour déclarer l’animal trouvé et être mis en contact avec son propriétaire.

Vous ne pouvez pas garder un chien errant… sauf s’il n’est pas identifié

Même si cela vient souvent d’une bonne intention, il n’est pas toujours possible de s’approprier un chien que l’on a recueilli : s’il est identifié, cela peut être considéré comme un vol. N’oubliez pas qu’un animal errant a probablement déjà une famille qui vit dans l’angoisse de ne pas le retrouver !
Pour être en règle et éviter que l’on se retourne contre vous, vous devez le remettre à la fourrière municipale. Ce n’est qu’après 8 jours sans nouvelles de son propriétaire que le chien, maintenant considéré comme abandonné, pourra être adopté.
Dans le cas d’un animal non identifié, il n’est pas nécessaire de contacter la fourrière : vous pouvez l’adopter sans attendre. Il vous suffit de faire identifier à votre nom le chien trouvé. Pour cela, il faut qu’un vétérinaire lui implante une puce électronique, puis l’enregistre dans le fichier national d’identification des carnivores domestiques géré par l’I-CAD.

Si l’animal trouvé n’est pas identifiable, il reste encore de l’espoir ! Vous pouvez en effet publier une annonce sur des sites spécialisés, et consulter par la même occasion les annonces de chiens perdus de votre département. Pensez également à demander aux commerçants des environs s’ils reconnaissent l’animal, ou s’ils ont eu vent de quelqu’un qui serait à sa recherche.

Que faire quand on trouve un chien blessé ?

Si vous trouvez un chien blessé, il est vivement déconseillé de vous en occuper vous-même, car cela peut vous exposer à une morsure. Une manipulation de l’animal peut également aggraver ses blessures. La meilleure chose à faire est de contacter la mairie pour qu’elle organise sa prise en charge par la fourrière. Car, rappelons-le, il est de la responsabilité du maire de s’occuper des chiens et chats errants.

Il est risqué d’intervenir vous-même auprès d’un chien errant blessé : contactez plutôt la mairie ou la fourrière

Si malgré tout, vous vous sentez obligé d’intervenir pour éviter un sur-accident par exemple (dans le cas où l’animal serait sur la chaussée), respectez les mêmes précautions d’approche que nous avons évoqué précédemment (avancer lentement, en approchant par le côté, sans le regarder dans les yeux). Il est aussi très important de vous protéger d’une éventuelle morsure en mettant des gants et en vous couvrant les bras et le cou. Pour plus de sécurité, vous pouvez museler l’animal, avec un lien ou une muselière. Mais attention, il ne faut jamais museler un chien inconscient, qui a des difficultés respiratoires, ou qui vomit.

Et quoi qu’il en soit, il vaut mieux vous contenter de déplacer le chien vers un endroit sûr, éloigné de la circulation. Ensuite, appelez la mairie. Que se passe-t-il si, malgré tout, vous emmenez vous-même le chien chez un vétérinaire ? Eh bien, cette situation n’est pas prévue par les textes de loi, car elle ne respecte pas la marche à suivre. Bien sûr, un vétérinaire est obligé de soigner un animal dont le pronostic vital est engagé. Par contre, ce sera à vous d’avancer les frais, qui vous seront par la suite remboursés par le propriétaire du chien… s’il est retrouvé. Il est également envisageable que le vétérinaire prévienne le maire et essaie de faire prendre en charge les dépenses engendrées par les soins.

Canipédia ©2020-2022 – Tous droits réservés.
Mentions légales en page d’accueil.